Le dernier nommé du Prix Nobel

Tout d’abord, on tient à dire à titre d’information que dernièrement, l’Académie des Nobel a déniché le Prix Nobel de littérature 2021. Plus précisément, il s’agit du Tanzanien Abdulrazak Gurnah, un auteur de renom à qui le titre a été attribué le 7 octobre dernier, honneur à lui. Cependant, au même rang que ce dernier, il y avait Annie Ernaux qui était jugée comme la prédilection, mais pour une fois encore, les Français n’ont pas eu la chance d’intégrer le palmarès des auteurs récompensés par l’Académie des Nobel.

La France au premier rang

Au Nobel de littérature, l’Hexagone représente la meilleure nation en se plaçant à la tête de liste des pays attributaires de ce fameux prix, cela grâce à ses 15 tenants du titre. Elle est suivie par les Etats-Unis au deuxième, et le Royaume-Uni à la troisième place.

Depuis 1901, à noter qui est l’année de création du Prix Nobel de littérature, la France tient donc la plus grande proportion, soit 13,3% des récipiendaires, c’est-à-dire 15 lauréats parmi les 113 décernés. Ce qui donne effectivement une grande valeur à la littérature française en elle-même.

Si on rappelle le lauréat du 1901, c’est-à-dire lors de la toute première nomination, ce fut un français qui décrocha le titre, il s’agit en effet de l’écrivain Sully Prudhomme. On pourrait dire que la littérature française avait tendance à se placer au premier rang.

Par ailleurs, en prenant un autre point de vue, sur l’ensemble des récipiendaires de langue française, de toutes nationalités confondues, le français se met à la deuxième place après l’anglais.

Les auteurs français qui ont suivi les pas de Sully Prudhomme

En suivant l’ordre chronologique, trois ans après Prudhomme, un français avait décroché une nouvelle fois le titre. Il s’agit de Frédéric Mistral élu en 1904, suivi par Romain Rolland en 1915, Anatole France 1921, Henri Bergson en 1927, et dix ans après par Roger Martin du Gard en 1937,  puis par André Gide en 1947, François Mauriac 1952, le fameux auteur Albert Camus 1957, Saint-John 1960, Jean-Paul Sartre 1964, après plusieurs années par Claude Simon en 1985, Gao Xingjian en 2000. En ce qui concerne particulièrement ce dernier, cet écrivain d’origine chinoise qui était à la fois metteur en scène, peintre et dramaturge, soumis à l’exile en 1987, mais devenant citoyen français un après, c’est-à-dire en 1988, il a pu s’inscrire dans la liste des auteurs français récompensés par les membres de jury du prix Nobel de littérature. Ayant obtenu le statut de citoyen français, Gao Xingjian a encore écrit en chinois, une petite exception dans l’histoire du prix Nobel de littérature française . Et après lui, Patrick Modiano était le dernier couronné qui a pu s’intégrer dans le palmarès des lauréats français en 2014.

D’après cela, on constate que les trois dernières nominations ont mis de grands décalages, espérant quand bien même que le successeur de Modiano va bientôt se savoir et le titre va lui être attribué très prochainement.

L’origine des Prix Nobel

Pour pouvoir bien comprendre l’histoire de ce fameux prix, il va falloir remonter au XIXe siècle où la grande révolution industrielle battait son plein. Afin de pouvoir mener plus efficacement les grands travaux entamés ainsi que d’autres grands projets de l’époque, on avait besoin d’explosifs plus fiables et plus performants pour remplacer la nitroglycérine qui causait beaucoup d’accidents tragiques. Le chimiste suédois Alfred Bernhard Nobel, après de longues années de recherche, parvint à créer la dynamite, un explosif extrêmement puissant.

Les prix Nobel dans l’histoire

A la mort de Ludwig le frère d’Albert Nobel, un journal français eut publié par erreur la nécrologie de ce dernier avec un titre très épouvantable : « Le marchand de mort est mort… ». Après cela, le docteur Alfred Nobel qui tira de grands profits sur la commercialisation de cet objet de mort, était pleinement conscient des dangers que ceci apporte, l’a confié aux militaires. En guise d’appui et de compensation à de nombreux organismes européens luttant pour la paix, il avait légué toute sa fortune pour créer les Prix Nobel, et c’était ainsi que ce fameux titre a vu le jour.

D’autres articles sont disponible sur notre site.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *